Présentations des plantes des réunions

Roger BELLONE, Orchidées, Guide de l’amateur, 

Belin, Coll. Tropicalia, 2004; 544 pp ; ISBN 2-7011-3458-7

 

 

 

 

Les petits « manuels d’initiation » à la culture des orchidées pullulent depuis quelques années, et les ouvrages généraux de plus grande ampleur se suivent et se ressemblent souvent. Celui-ci fait en partie exception à la règle.

Bien sûr, on y retrouve, en première partie, l’ensemble des généralités habituelles dans ce genre d’ouvrage : l’histoire de l’orchidologie ; les caractérisations botaniques ; la multiplication ; les modes de culture en serre et en intérieur ; les supports et composts ; les grandes lignes de la culture ; les problèmes de santé ; quelques annexes. Vous pouvez y trouver également des informations moins classiques, sur la nomenclature, la protection des espèces menacées et les règlements internationaux, ainsi que des conseils pour « gérer » votre collection. Cette première partie, très claire et complète, a le mérite de faire le point sur les derniers développements de l’orchidophilie.

 

La seconde partie, qui détaille 500 espèces à cultiver, présente deux intérêts particuliers. 

D’abord, elle passe en revue pas moins de 124 genres, répertoire infiniment plus vaste et varié que ce que proposent les autres guides en langue française. A côté des sempiternels Cattleya, Cymbidium et autres Oncidium qui intéresseront les débutants, les amateurs plus chevronnés trouveront des renseignements sur des genres moins courants comme les  Cyrtorchis, les Eria, les Oeceoclades, les Polystachia, et bien d’autres aussi méconnus que les Ancistrorhynchus, Chamaeangis, Elleanthus, Leochilus ou Scaphyglottis. De quoi étoffer les renseignements souvent très sommaires que nous fournissent les notices des encyclopédies.

Ensuite, ce guide propose, après une présentation de chaque genre, une description particulièrement détaillée de quelques espèces : leur description, leur histoire et leurs synonymes, leur milieu naturel, et une fiche de culture très précise : support et compost, température, lumière, arrosage. Les photographies de grande qualité qui accompagnent chaque espèce font en outre de ce livre un remarquable recueil d’illustrations.

La contrepartie de ce large éventail de genres et de ce luxe de précision par espèces est que le nombre d’espèces présentées pour chaque genre est souvent réduit ; par manque de place, et pour éviter des répétitions fastidieuses, l’auteur se concentre sur les plus représentatives. 

 

Signalons enfin une caractéristique qui peut représenter aussi bien une qualité qu’un point faible : tout en s’adressant à des non spécialistes par son langage simple mais précis, l’auteur adopte la nomenclature botanique la plus récente, et parfois la plus mouvante. Ainsi, certains Oncidium apparaissent sous leur nouveau nom de Lophiaris ; des Laelia et Sophronitis sont regroupés chez les Hadrolaelia, etc. Même l’amateur confirmé pourra regretter de devoir chercher à l’aveuglette certaines espèces bien connues et de devoir changer ses habitudes. D’autant plus que la classification des orchidées est en pleine « révolution », et que la nomenclature de ce guide se verra peut-être partiellement « périmée » dans quelques années – ce qui est le cas de toutes les publications passées, présentes et à venir ! 

Mais au total, c’est l’ensemble de ses choix qui fait l’originalité et l’intérêt tout particulier de cet ouvrage, et l’on peut le recommander aux passionnés comme un « maître achat » parmi les publications récentes.

 

 

F. Lejeune