Présentations des plantes des réunions

Pascal SAUVETRE, Les Maxillarias

Belin, 2009 ; 352 pp  ISBN 978-2-7011-4645-4

 

 

 

 

Un ouvrage très attendu : il s’agit de la première monographie consacrée à un genre méconnu et vaste puisqu’il compte près de 580 espèces fort variées. Atout très appréciable, ce livre est publié en français ! Il a été réalisé par un des chefs jardiniers des serres du Sénat français, au Jardin du Luxembourg ; un expert, donc, spécialisé dans ce genre, et un collègue de Pierre Bertaux qui nous a déjà livré son étude des Ida, Lycaste et Anguloa il y a quelques années. 

 

L’ouvrage présente le même schéma général : l’histoire (passablement chaotique)  du genre ; sa systématique botanique et ses difficultés ; la morphologie très détaillée des plantes ; leur répartition géographique et leur écologie (habitats, climats, écosystèmes, relations avec les insectes). Puis vient le chapitre consacré à tous les paramètres de leur culture. Enfin, l’essentiel de l’ouvrage : le passage en revue d’une centaine d’espèces représentatives de toutes les sections du genre. Chaque espèce est décrite dans le détail, avec une attention systématique pour son parfum, et illustrée de photos généralement de bonne qualité.

 

L’auteur nous en avertit dès l’introduction : le genre fait actuellement l’objet de révisions approfondies, et les taxonomistes reclassent et rebaptisent bon nombre d’espèces : certaines dénominations proposées seront donc bientôt obsolètes. A titre indicatif, trois nouveaux genres séparés des Maxillaria depuis peu (Maxillariella, Ornithidium, Camaridium) vont réduire le genre d’environ 190 espèces ; ce qui, avec quelques autres nouveautés, ne laissera plus que 200 à 250 espèces aux Maxillaria, ce qui reste considérable (Orchids, magazine of the AOS, février 2009).

 

 

F. Lejeune