Présentations des plantes des réunions

 

 

 

 

 

 

Phalaenopsis: comment les choisir

 

Les Phalaenopsis sont devenus très populaires, mais il existe de grosses différences de qualité selon leur origine.

Pour bien les choisir, contrôler les points suivants :

Le feuillage

Une plante adulte compte au minimum 4 à 5 belles feuilles bien développées. Ici la plante est adulte et très vigoureuse. La floraison n’en sera que plus belle.

La taille

Ce jeune Phalaenopsis vient d'être rempoté. Les nouvelles racines ne se sont pas encore développées dans le nouveau substrat. cette plante demande encore une saison de croissance pour bien fleurir, sinon le nombre de fleurons par branche sera faible.

Les racines

Un Phalaenopsis en pleine vigueur compte de nombreuses racines de couleur verte si elles sont humides et blanches si le substrat est sec. Des racines brunes, vides, molles ou peu nombreuses sont le signe d'un mauvais traitement. La plante est alors affaiblie. Le pot transparent permet de visionner l'état de santé de la plante d’un simple coup d'oeil.

L'inflorescence

La hampe florale du Phalaenopsis doit être en pleine santé. Les boutons sont ici encore en formation.

Les boutons floraux

Les courants d'air, le manque de lumière, les coups de froid ainsi que tout autre stress font tomber les boutons des Phalaenopsis. Les fruits mûrissant posés à côté des orchidées sont également nocifs car ils dégagent de l'éthylène.

Stade de floraison

La floraison de ce Phalaenopsis n'est pas assez avancée pour recommander l’achat. Le fait de bouger la plante à ce stade fera tomber une partie des boutons de l'extrémité. La hampe sera disgracieuse suite à cette perte de nombreux fleurons.

Plante parfaite

Un Phalaenopsis avec beaucoup de boutons ne tient pas plus longtemps en fleurs qu'une plante dont il ne reste que quelques boutons fermés. Une fois ouverte, la fleur dure plusieurs mois dans de bonnes conditions. A ce stade, le risque de chute de boutons est très limité, et vous profiterez longtemps d'une belle floraison gracieuse.

 

Quelques problèmes rencontrés avec les Phalaenopsis

 

J’aime beaucoup les espèces du genre Phalaenopsis, car ce sont par excellence des plantes très résistantes qui présentent, dans la majorité des cas, une longue durée de floraison. Mais il ne faut pas oublier que ce sont avant tout des plantes qui demandent quelques soins de base pour bien fleurir. L’oubli de quelques règles fondamentales fait toujours apparaître des problèmes lorsqu'elles croissent dans de mauvaises conditions.

 

Feuilles molles et pendantes

 

Ces symptômes sont liés soit à un manque soit à un excès d'arrosage. L’inspection des racines au travers du pot transparent permet d’en déterminer la cause.

 

Si les racines sont bien blanches, que le compost est fort lâche, assez desséché, c’est que votre Phalaenopsis a un grand besoin d’eau. Un bon arrosage fera grand bien à la plante. Il se fera en plusieurs fois car le contenu du pot est tellement sec que l’absorption d’eau se fait difficilement. Par petits arrosages successifs, le compost se saturera en eau. Les racines prendront une belle couleur verte, signe que le velamen entourant la racine se gorge d’eau. Veillez toujours à ce que l’excès d’eau soit évacué afin que la plante ne soit pas trop inondée. 

Par contre, si les racines ont acquis une couleur brune, cela signifie qu’elles sont pourries ou en partie décomposées. Cela est dû à un excès d’eau. La plante devra subir rapidement un nettoyage important. S’il reste quelques racines viables, le rempotage de suite est la seule façon de sauver la plante. La patience fera le reste. 

 

La plante est extraite du pot, les racines brunes, molles, décomposées ou en très mauvais état seront irrémédiablement éliminées au moyen d’un sécateur ou de ciseaux préalablement bien nettoyés. La plante sera alors rempotée dans un compost frais, bien stabilisée dans le pot, les racines restantes étant ménagées et bien disposées dans le pot. Si la plante devait porter une tige florale, coupez-la, même si cela vous fend le cœur. Mieux vaut couper la hampe florale et sauver la plante que la laisser s’exténuer à produire une floraison chétive qui sera souvent son chant du cygne.

 

Si la pourriture est trop avancée, il est préférable de jeter la plante.

 

Maladies cryptogamiques ou bactériennes 

 

Les symptômes sont souvent liés à un excès d’eau. Il convient d’agir très vite car ces maladies se développent très rapidement et sont souvent très contagieuses.

Les feuilles du centre tombent subitement : c’est ce que l’on appelle communément la pourriture du collet. C’est un problème fongique causé par de l'eau stagnante dans le cœur de la plante, combiné très souvent à de très mauvaises conditions environnantes comme une température trop basse. 

Dans ce cas, la plante est malheureusement perdue. Si seule une feuille venait à tomber, on pourrait espérer limiter l'infection par application de divers moyens comme par exemple de la cannelle en poudre humidifiée que l'on applique comme une pâte sur la blessure. La cannelle possède des propriétés antiseptiques et antifongiques. Un traitement fongique systémique est en outre recommandé.

 

L'anthracnose provoque ces lésions. Souvent, ce champignon se développe lorsque les feuilles de Phalaenopsis sont régulièrement humidifiées et lorsque les plantes reçoivent trop d'azote. Traitement fongique à base des produits ad-hoc dans le commerce, ou de cuivre.

 

Enfin, les bactérioses sont redoutables et peuvent anéantir une plante, voire une collection entière, en quelques jours. Elles débutent toujours par un petit point jaune au milieu d'une feuille (généralement la feuille tendre du centre) et s'étendent en une large 

tache huileuse. Quelques jours suffisent pour anéantir toute la plante.

Seul remède : couper la feuille atteinte dès les premiers symptômes au moyen d’une lame effilée et très propre (stérilisez-la au besoin). Le traitement au cuivre à un effet bactériostatique. La cannelle en poudre appliquée sur la tache possède des propriétés antiseptiques. 

 

Veillez à garder les cultures propres et ne pas recycler le matériel sans lavage préalable

 

Veillez à bien isoler les plantes malades durant le traitement et à ne pas utiliser les ustensiles pour traiter d’autres plantes sans les avoir préalablement bien désinfectés. 

 

 

Cephalothus