Présentations des plantes des réunions

Bletilla Striata (syn: Bletia hyacinthina)

  

Plante de climat tempéré, terrestre, appartenant au genre Bletilla.
Cette espèce a des pseudo-bulbes tubériformes, réunis en chapelet horizontal d'où partent des tiges dressées assez robustes, hautes de 5-25 cm portant 3 à 6 feuilles longues, d'un vert foncé, de 15-30 cm, marquées par plusieurs nervures longitudinales.
Ses inflorescences terrinent la tige feuillée ( au lieu de naître à la base des pseudo-bulbes comme les Bletia) et portent 3 à 10 belles fleurs d'un rose lilas ( plus rarement blanches :forme alba).

Les Bletilla

Le genre Bletilla fut décrit par H.G. Reichenbach en 1853.
Il lui donna le nom de Bletilla ("petite Bletia") à cause de la ressemblance de cette orchidée avec le genre Bletia originaire des Amériques tropicales.
Cependant, les Bletilla proviennent d'Asie ( Chine, Taiwan, Japon,
Nord de la Birmanie et Est de l'Himalaya).

Le nombre exact d'espèces n'est pas encore connu avec précision,mais n'excède probablement pas dix.

Parmi ces espèces, seule Bletilla striata est assez courante en culture,tandis que quatre autres espèces (B.ochracea, B.formosana,B.szetschuanica et B.yunnamensis) se rencontrent plus rarement dans les collections en dehors du Japon.

Bletilla striata

Répandue en Chine, en Cochinchine et dans l'île Kiou-Kiou,
elle est plus rare dans les grandes îles japonaises de Nippon,
où elle n'est peut-être que naturalisée.
Elle fût introduite dans les cultures européennes par M. Thos Evans en 1802.

Cette espèce, connue depuis très longtemps,
fournit aux Japonais une sorte de ciment végétal employé pour fixer les silhouettes de fil métallique qui forment sur les vases en cuivre,les compartiments des émaux cloisonnés.

Origine

Est localisée en Asie.
Les plants commercialisés en Europe sont d'origine cultivée, mais sont initialement originaires de Chine ou du Japon.

Zone de température

Climat tempéré. Peut supporter un peu de gel l'hiver, mais n'est pas complètement rustique ( l'hiver, ne peut être exposée directement au gel et a donc besoin d'une protection).
Si elle est enterrée dans le sol à 15 cm de profondeur, elle peut supporter le gel.
Quand elle est cultivée en pot, elle doit être rentrée pour l'hiver.

Habitat et exposition

Ces plantes pousseraient sur des collines, et d'après d'autres sources dans des" flachmoore" ( tourbières basses).
Ces plantes supportent le plein soleil sans voir leurs feuilles abimées.
Toutefois, elles semblent mieux se porter dans la mi-ombre,voire l'ombre.

Sol

Elle demande un sol bien composté avec un bon drainage.
Ces plantes sont très sensibles à l'excès d'humidité.
Le compost ne peut contenir des éléments retenant l'humidité(racines, morceaux de bois,...), car cela nuit au développement des racines.
L'emploi de sable pour alléger le compost est par contre vivement recommandé.
Cette plante préfèrerait les sols exempts de calcaire.

Mise en terre et rempotage

Culture en pleine terre : planter en février à 15 cm de profondeur,pour protéger les rhizomes du gel en hiver.

Culture en pot : planter à 5-10 cm de profondeur,et bien veiller au drainage du compost.

Le rempotage doit avoir lieu en février ( à la reprise de la végétation),pas en septembre – octobre !
Les résultats obtenus avec des plantes rempotées en octobre sont nettement moins bons que ceux obtenus avec des plantes mises en pot en février.

Eau

  • Ne pas arroser tant que les nouvelles pousses ne sont pas formées.
  • Etre prudent lors des nouvelles pousses.
  • Garder humide pendant la croissance forte.
  • Arrêter l'arrosage quand les feuilles perdent leurs couleurs.
  • Garder froid et sec quand les feuilles sont tombées.

Engrais

En principe, pas nécessaire, sauf en cas d'appauvrissement du compost au fil des années.

Floraison

Mai-juin.

Parasites, maladies

Pourriture de la hampe florale et développement ralenti des feuilles en cas d'humidité trop importante du compost.

Conseils de culture

  • Compost recommandé: terreau/sable en proportion 1/2.
  • Mode de culture à envisager : placer les plantes en pot dans la terre de mars à fin octobre. Les déterrer et les rentrer pour l'hiver.
  • Un orchidophile expérimenté, Mr. Conka, les cultive en pleine terre en adoptant la structure suivante pour le compost:
    1. dans le fond, une couche d'argile( pour retenir l'humidité)
    2. sur l'argile, une couche de gravier ( pour empêcher les racines d'être noyées par l'excès d'eau)
    3. ensuite une couche de compost terreau/sable, comprenant les   rhizomes.
    4. multiplication par division du rhizome, à effectuer lors de la reprise de la végétation (en mars). La division du rhizome en automne pourrait conduire à la pourriture de ce dernier.

 

Sources

    1. "Syllabus de Mr. Conka
    2. "Orchidées exotiques" Zimmermann & Dougoud,éd. Delachaux
      et Niestlé, Neuchâtel,1959.
    3. "Encyclopaedia of Cultivated Orchids", Alex D. Hawkes,
      éd. Faber and faber, Londres, 1985.

 

 P.H. Perelaer