Présentations des plantes des réunions

 

 La collection botanique des ORB.

Les Orchidophiles Réunis de Belgique asbl ont initié en 2010 un projet original, à la fois modeste et ambitieux, de conservation d’espèces botaniques.

Il s’agissait de constituer une « collection patrimoniale » la plus diversifiée possible d’espèces, prélevées essentiellement dans les collections des amateurs, via des échanges, des rachats, des prêts entre orchidophiles. 

Le projet est né de deux constats : d’une part, de nombreuses espèces sont menacées de disparition dans leur milieu naturel, et leur survie dépendra de plus en plus de notre souci de les conserver ex situ, dans nos cultures. D’autre part, de riches collections privées peuvent disparaitre ou être dispersées avec le décès ou le simple déménagement du propriétaire. Ces collections de particuliers représentent un énorme potentiel de biodiversité, mais chacune reste actuellement un cul de sac biologique : les plantes restent isolées, n’assurent aucune reproduction sexuée, et leur pérennité n’est jamais garantie. Or, beaucoup d'orchidophiles sont bien disposés face aux questions écologiques, mais ils manquent simplement d'un moyen de poser des gestes de conservation, et restent ainsi trop souvent de simples consommateurs de plantes.

Le projet des ORB permet donc de valoriser ces « réservoirs biologiques » dispersés. Sa vocation première est bien de contribuer, même modestement, à la conservation d’espèces. La collection offre également aux amateurs l’occasion de créer des « copies de sécurité » de leur propre collection : en confiant des divisions de leurs plantes, ils gardent la possibilité de les récupérer en cas de perte chez eux. Par ailleurs, les plantes hybrides, produits artificiels de l’horticulture, sont simplement remises en floraison et retournent dans les collections des membres.

En novembre 2010, les ORB ont signé avec Bruxelles Environnement une convention d’occupation de serres inoccupées de la Région Bruxelloise. Le projet était lancé. Après quelques aménagements, les premières plantes découvraient leur nouvel habitat. Actuellement, la collection est encore embryonnaire : elle compte environ quatre-cent plantes botaniques et autant d’hybrides. Ce n’est encore qu’un début, mais prometteur. La liste des plantes cultivées est publiée tous les ans sur le site de l’association.

 Un regret toutefois : les serres sont installées dans un espace technique inaccessible au public ; la collection n’est donc jamais librement visitable. Mais quelques perspectives encore vagues commencent à se dessiner ; un parc bruxellois pourra peut-être bientôt accueillir en exposition permanente les floraisons de la collection, et proposer au public une information pédagogique et des occasions d’émerveillement renouvelé. Affaire à suivre.

 

Liste complète des orchidées de la serre :